Nos compétences

L'unité d'immunologie clinique du Laboratoire National de référence est chargée en pratique courante de réaliser les analyses dans le cadre du diagnostic et du suivi de patients atteints de pathologies dysimmunitaires. Les explorations sont regroupées en plusieurs domaines principaux : auto-immunité, allergologie, déficit immunitaire (primitif et infection rétrovirale), gammapathies monoclonales, fonctions cellulaires, immunochimie.

Les maladies auto-immunes sont dues à une hyperactivité du système immunitaire à l’encontre de substances ou de tissus présents normalement dans l’organisme. 

Ex : thyroïdite auto-immune, diabète de type 1,…

Depuis sa description en 1950, l'autoimmunité a connu un développement galopant avec la découverte de nouveaux auto-anticorps, de nouvelles maladies auto-immunes, et le développement de nouvelles méthodes pour la mise en évidence de ces auto-anticorps.

Le laboratoire national de référence (LNR) au Maroc a développé une large gamme d'auto-anticorps couvrant les maladies de systémiques (Lupus érythémateux, syndrome de Sjögren,  arthrite rhumatoïde, sclérodermie et syndrome des anti-phospholipides...), les vascularites et les maladies spécifiques d'organes (glandes endocrines, système nerveux central, tractus gastro-intestinal, peau, thyroïde...)

Le laboratoire National de Référence intervient dans :

  • Le dépistage des différents anticorps (antinucléaires, ANCA, auto-anticorps des hépatites auto-immunes, anti-neuronaux, thyroïdite autoimmunes, diabète de type 1 ...) par Immunofluorescence et/ ELISA.
  • Identification des auto-anticorps (antigènes solubles et autres...)

Les déficits immunitaires primitifs (DIP) ou héréditaires sont un ensemble de 200 maladies génétiques qui prédisposent les patients aux infections. Le LNR a développé les techniques de diagnostic de ces pathologies et une expertise qui font de lui un centre de référence local.

Le laboratoire intervient dans l'exploration des DIP par :

  • Une évaluation des cellules du système immunitaire pas des tests d'immunophénotypage permettant la numération des sous-populations lymphocytaires (lymphocytes T, B et Natural killer, lymphocytes Trég, cellules mémoires et naïves) mais aussi des tests fonctionnels tel le test d'explosion oxydative des polynucléaires neutrophiles (Burst test) de diagnostic de la granulomatose septique chronique.
  • L'étude des molécules du système immunitaire : dosage des immunoglobulines et de leurs sous-classes ainsi que l'exploration du complément par les tests fonctionnels et le dosage pondéral.

Ce terme désigne une anomalie traduite par une quantité anormale d’anticorps (immunoglobulines) dans le sang ou les urines. Ce dysfonctionnement se retrouve dans des cas de cancers, cirrhoses, maladies auto-immunes, diabète de type 1, lupus, etc.

Le Laboratoire intervient :

  • Dans l'étude qualitative, par séparation électrophorétique des protéines et par immunofixation sur différents fluides biologiques : Sérum, urines, liquide céphalorachidien.
  • Dans le dosage des différentes protéines par des méthodes permettant de couvrir les gammes de concentrations attendues : anticorps, chaînes légères libres et la bêta2microglobuline.

L’allergie est une réponse exagérée de l’organisme envers des protéines étrangères (allergènes) normalement inoffensives (poils d’animaux, poussières de maison, pollens, aliments, venins d’abeilles et de guêpes, etc…).

Elle se traduit par diverses réactions telles que : Rhume des foins (rhinite et conjonctivite), urticaire, eczéma, asthme, choc anaphylactique.

Le laboratoire intervient :

Dans l'indentification des anticorps IgE spécifiques dirigés contre les différents allergènes potentiels par des mélanges d'allergènes respiratoires, alimentaires et pédiatriques.